Vendredi saint 2010 ; Mirebeau.

Publié le par Paul-Marie Coûteaux

Passion selon saint Mathieu, en boucle. Le temps est gris, froid, la pluie reprend par intermittence, comme un deuil sans cesse replongé dans les larmes. Mais ce matin, chez Enthoven, il était question de Plotin ; ai noté cette phrase de départ : « la matière est le mal absolu ». Rien n’est plus simple, et toute la vie consiste à en arracher son âme ; oui, c’est vraiment très simple.

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article