Samedi saint 2010 ; Mirebeau.

Publié le par Paul-Marie Coûteaux

Comme les médias ne peuvent pas ne pas évoquer Pâques, il est beaucoup question aujourd’hui de pédophilie dans l’Eglise, ainsi que de chocolat. Désormais, cette France si largement constituée par la foi chrétienne recouvre la plus grande fête de son calendrier par des histoires sexuelles, ou des gourmandises à grand prix, ramenant l’un des plus grands mystères de l’histoire humaine, la promesse de résurrection éternelle, question dont on pouvait espérer qu’elle aurait de tous temps un certain intérêt pour les Hommes, à l’aune de ses obsessions, le sexe, le ventre, l’argent. Le progrès, c’est très brillant.

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article