Samedi 16 octobre; lobbying ou système de féodalités ?

Publié le par Paul-Marie Coûteaux

Le "lobby pharmaceutique", dépense en relations publiques à peu près autant de crédits qu'à la recherche : 2,8 milliards, si j'ai bien compris le chiffre capté l'autre jour à la radio. Il s'agit en fait d'intoxiquer les décideurs politiques et administratifs, ce qu'il faut appeler pression plutôt que le neutre et presque légitime lobbying -une fois de plus le passage au franglais détruit la perception du principe, en l'occurrence celui de la neutralité, de l'indépendance, de la souveraineté de l'Etat. Face à cet énorme groupe de pression, nationale et international, l'Etat se réduit à la condition de toutou terrorisé par les maîtres et les experts.

 

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article