Samedi 9 octobre. Réunions de copropriétaires en anglais. Paris racheté par appartements.

Publié le par Paul-Marie Coûteaux

Dans la même et inépuisable série "où que l'on se tourne…", j'ai appris cette semaine au milieu de mes affaires immobilières, qu'il se tenait dans certains quartiers de Paris des réunions de copropriétaires en anglais, plusieurs desdits propriétaires ne parlant pas français -des Américains quelquefois, mais aussi des Néerlandais, des Italiens, des Espagnols, des Brésiliens, des Séoudiens, des Chinois, des Indiens, des Japonais, des Russes. Après les grands hôtels, les hôtels particuliers, les beaux appartements -notamment du côté du VIème. N'y a-t-il plus, ou plus assez, de bourgeoisie française -ou a-t-elle fui un pays qui n'a plus, pour unique solution à tous ses maux que "il faut faire payer les riches" ? De riches Français, il n'y aura bientôt plus beaucoup… Que se passera-t-il quand, dans certaines rues ou quartiers de la capitale, les Français seront minoritaires ? Que sera-t-il de Paris quand on ne parlera plus à ses voisins qu'en anglo-américain et que la langue française ne fera même plus partie du musée ?

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article