Mardi 21 décembre. - Paris.

Publié le par Paul-Marie Coûteaux

Multiples tracas quant à l'achat d'un petit appartement rue de Seine; quelle folie de me replonger sans cesse dans les affaires ou les affres matériels…

A propos de Côte d'Ivoire, d'Afrique, de démocratie africaine : il y a un rapport très net, à mon sens entre les difficultés à établir la démocratie telle que la connaît et la pratique l'Afrique et la difficulté d'intérioriser les interdits, y compris les interdits sexuels;  la violation flagrante des règles par le susdit Gbagbo, et par tant d'autres potentats, est l'une des manifestations  des carences de l'interdit. La Côte d'Ivoire bat tous les records de liberté dans la sexualité, et d'adultère, dont le taux est pourtant élevé en Afrique. Tout cela en dit long, non sur la Côte d'Ivoire, mais sur notre monde, sur la pulvérisation générale des interdits et la dégradation corrélative des rapports sociaux -de toute une civilisation fondée sur la répression des pulsions et de l'impératif permanent de jouissance, l'une des grâces du christianisme .


(Voir aussi : musique et christianisme, du Grégorien à la plus classique, à travers les divers baroques, Lassus, Gésualdo, Monteverdi, Bach…) 

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article