Lundi 25 octobre. Etouffantes notes ; le vrai maître.

Publié le par Paul-Marie Coûteaux

Reprenant mes notes et bouts de chapitre sur la Belgique, je tombe sur d'autres notes, d'autres manuscrits en plans, d'autres écritures inachevées : celles de mon père, tandis qu'il se morfondait au fond de la Normandie, poursuivant plusieurs livres en désordre, jusqu'à ce que la maladie et la mort viennent tout arbitrer. Comme il a écrit, celui dont on croyait qu'il ne travaillait pas…

"Dernières Nouvelles de l'Empire", comme disent nos amis de "BI" -ceux-là au moins vont à l'essentiel, le fait impérial états-unien, brut, omniprésent mais invisible à nos contemporains puisqu'il les aveugle… "La banque Goldman Sachs, le géant financier américain qui a été le principal responsable de la ruine de la Grèce, vient de révéler qu'elle a battu tous ses records de profits lors du premier trimestre de 2010. Pour les 63 jours d'activité de cette période, son revenu net quotidien a été de 25 millions de dollars, dépassant de loin tous se rivaux". Nous n'avons en tête que des idées générales, de préférence généreuses, et des rêves; ils ne pensent qu'à l'argent; ils nous écrasent. Mais nous leur pourléchons les mains, nous parlons leur langue, nous plongeons dans leurs films; ce n'est pas aux maîtres du monde que nous en voulons, mais à nous-mêmes, et nos pauvres petits valets reconnectés…

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article