Lundi 20 septembre 2010; Mirebeau.

Publié le par Paul-Marie Coûteaux

Derniers jours de l'été; ce fut cette fois, un  été fort agréable. Les jours sont beaux encore, mais je m'étonne chaque matin et chaque soir de mesurer les degrés tombant de l'air, presque froid quelquefois; nous avons relancé hier toutes les cheminées, rentré du bois, réchauffé les conduits et, peu à peu, la maison. Me suis endormi dans la danse des flammes s'allongeant sur les plafonds et les murs, comme en plein hiver.

Suède, élections générales : le Parti démocrate, que la radio appelle à qui mieux-mieux "parti d'extrême-droite" atteint 5,9% des voix. Lors des législatives de 1998, il était à 0,3%; en 2006, 2,9%. De ce fait, des leçons à tirer :

- d'abord ce qui caractérise ces démocrates est qu'ils échappent à la xénophilie partout de rigueur, en quoi ce sont vraiment des démocrates, au sens étymologique du terme : la démocratie est d'abord  l'affirmation d'un demos, et la volonté de donner le kratos, le pouvoir, à ce demos là. Or, cette démocratie est exactement ce que l'on appelle ici populisme, si faussement.

- ensuite, il semble bien que cette progression "démocrate" se fasse au détriment, non point seulement, et peut-être assez peu, de la droite classique, mais aussi des "sociaux démocrates", qui régressent nettement ; il faut dire que le modèle magique Etat-providence régresse, alourdi par des coûts sans contrôle, des fraudes sans nombre, une décalage assez saisissant (comme en France) entre sa philosophie pépère d'après les temps de guerre et l'actuel déchaînement de la guerre économique mondiale;surtout, que l'immigration pose à des dizaines de millions de petites gens, en Europe, des problèmes que les gauches ne veulent pas voir. Telle est sans doute la cause de l'épuisement des gauches européennes, dont l'électorat se perd dans l'abstention ou le vote dit "populiste" -thèse de l'italien Rafaële Simone, qui en dit long sur les voix qu'un Front national rénové peut  puiser dans un peuple abandonné par ses porte-paroles traditionnels…

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article