Jeudi 25 mars 2010 ; Mirebeau.

Publié le par Paul-Marie Coûteaux

A la radio, nouvelles bordées contre le Pape, cette fois sur le thème de la pédophilie ; on en vient à l’accuser d’avoir lui-même couvert des actes pédophiles, comme on l’accusait naguère d’avoir participé aux jeunesses hitlériennes, comme on accuse depuis des années le Vatican d’avoir couvert le nazisme –alors qu’il fut la première puissance à le condamner et qu’un nombre considérable d’hommes d’Eglise en furent les victimes. Qu’importe, la propagande matérialiste, et pour mieux dire, mercantiliste,  se déchaîne contre elle -et comme d’habitude la bien- pensance gaucharde, alliée du fric et toujours fidèle au poste,  lui fournit ses plus farouches archers.
Contre-épreuve : combien plus clémente la doxa dominante avec M. Polanski ; sa pédophilie, pourtant avérée et glorieusement avouée, n’est pas condamnable bien entendu, puisque, comme son compère Mitterrand Frédéric, il dispose de toutes les protections.  Ce n’est pas les enfants qui les intéresse, c’est l’idée d’abaisser l’Eglise qui les met en transe…
Quand on pense aux œuvres, magnifiques et innombrables que l’Eglise assure en silence à travers toute la planète en faveur des plus démunis, dispensaires pour les victimes du sida en Afrique, distributions de secours dans les favelas d’Amérique latine, les quartiers miséreux d’Egypte ou d’Inde ; quand on songe à ces centaines de milliers de bénévoles qui échappent à la logique marchande et sont victimes des imprécations de la bonne pensée anticatholique désormais partout présente ; quand on voit avec quelle facilité ce système parvient à saper le sentiment de charité parce qu’il sort du monde marchand, (et de son masque, la cosmogonie progressiste, on ne peut pas ne pas penser que, de ce monde, il n’y a rien à garder. On pense au Maitre de Santiago : « Mort aux Honnêtes ! »…

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article