Jeudi 19 novembre ; Mirebeau.

Publié le par Paul-Marie Coûteaux


Cela ne pouvait manquer : voilà que j’entends, à la radio toujours, lors de je ne sais quelle émission sur je ne sais quelle chaîne, un quidam se plaindre, à propos de l’entrée en fonction du nouveau « président de l’Europe » ( on ne dit même plus « Président du Conseil européen » ), du caractère «non démocratique» (c’est le langage) du choix de M. Hermann von (il dit von !) Rompuy ; et de demander bien entendu l’élection de son successeur au suffrage universel ! Or, qui oserait contredire ce noble démocrate ? Il faut élire !, c’était déjà le piège dans lequel était tombé le couple Ganley-Villiers lors de la dernière élection européenne, l’idée stupide d’Europe démocratique, comme s’il s’appercevait le moindre demos européen – en quelle langue les candidats vont-ils faire campagne, pour commencer ? Mais la machine est en marche, tout est en place pour éroder encore les Etats - je ne partage guère les habituels discours entendus partout ces jours-ci sur les choix du « président » et de la « ministre des affaires étrangères », qui témoigneraient, par la modestie de leur personnalité, d’une sorte d’affadissement de l’entrain communautaire. Au contraire tout avance pas à pas. Revenir là dessus.

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article