Dimanche 23 janvier deux mil onze; Paris. - Sur la Tunisie.

Publié le par Paul-Marie Coûteaux

 

Hier, comité directeur du RIF; mémorandum sur l'actuelle conjoncture politique française, qui me passionne -mise au point avec ces vaillants militants, et H.L., de sa diffusion, que je souhaite aussi large que possible. Ce soir, dîner aux Ronchons avec Alain de Benoist, dont l'étendue de l'intelligence des choses et des êtres me stupéfait chaque fois que je le vois. Quel homme ! Lors de mon Libre Journal de mercredi dernier, sa conversation avec MlP et Louis Aliot était assez captivante, et, je crois, assez futuriste. Oui, passionnante conjoncture.

 

Il faudrait écrire sur la Tunisie, où la "révolution", comme ils disent, intéresse tant et tant nos grands médias. Haro général sur Ben Ali, comme s'il y avait où que ce soit en terre arabe ou africaine une démocratie, un régime qui échappât à nos critères d'admiration, ou ne serait-ce que de soutien. Avec qui la France devrait-elle traiter donc ? Mais je ne veux pas écrire à chaud, une fois encore. Le point sur la Tunisie, et la situation de bascule où se trouve le monde arabe dans son entier, je le verrai peut-être mieux à Rabat, où je pars dans trois jours, fort heureux de m'installer chez FK pour une bonne quinzaine, dans l'espoir de finir mon opus sur la Belgique -opuscule, certes, mais qui grossit, et tourne plutôt à une sorte de "Traité du Chaos".

 

D'ailleurs, pas fâché de déguerpir…

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article