Dimanche 11 juillet 2010 ; Mirebeau

Publié le par Paul-Marie Coûteaux

JPPH pour quelques jours au Prieuré ; sa conversation est comme toujours éblouissante ; il faudrait garder un carnet et un crayon dans sa poche en permanence, même à table,  et tout noter…
S'achève enfin la coupe du monde de foutebole; ses brailleries et niaiseries (des milliards d'individus qui gardent les yeux rivés deux heures durant sur un minuscule rectangle de terre où il ne se passe rien - un malheureux but, in extremis, quel rétrécissement du monde et de la vie ! ), illustrent parfaitement l'espèce de relâchement  de l'humanité mondialisée. Cela étant, les bons résultats des équipes européennes (eût concouru une équipe d'"Europe Unie", comme le souhaitent quelques tordus de Bruxelles, le résultat n'eût sans doute point été meilleur), souligne encore ce fait, éloquent, emblématique, que la France dont l'équipe fut si longtemps sur le premier rang a perdu surtout pour des raisons morales : discorde, oubli total de l'intérêt supérieur de l'équipe, etc. l'équipe plurielle infligea à son insu de multiples gifles à la bien-pensance, et c'est tout ce que je retiens ; j'espère que les Français retiendront aussi ces leçons…

Publié dans Extraits du journal

Commenter cet article